mercredi 28 novembre 2012

PPL 30 - Perfectionnement C172

HDV DC 23h43 / CDB 18h42 -- Total 42h25

Deuxième vol de ce jour !
Cette fois, en plus d'avoir comme objectif d'avoir des heures de double, je vais me perfectionner dans la gestion de ce Cessna 172 en vue de la qualification emport de passagers. Donc en gros, pannes, manœuvres d'urgences et j'en passe. 

Petite particularité de ce vol, proposé gentiment par le FI pilote de Boeing , je vais apprendre à gérer un passager ! Pour cela, il a invité un ami à lui pour faire le vol avec nous.
Pendant que l'on sort l'avion du hangar, il me rappelle tout ce que je dois dire à un passager .... sortie de secours, s'il se sent pas bien, ne pas parler pendant que quelqu'un parle à la radio, etc etc etc.... et il rajoute : "Explique lui bien tout, puisqu'il a peur en avion, c'est sa première fois".
Moi : Ah bon ??? Il a peur en vol ??
Lui : Non je rigole, c'est un copilote de 737.

Petit rappel de ce que c'est un 737 ... pour les non amateurs.


Du coup, dans ma tête, je me vois mal lui expliqué comment ça va se passer vu le nombre d'heure qu'il totalise (2000....), mais bon je vais essayer.
On entre dans l'avion, je lui explique que si jamais un feu moteur se déclare lors du démarrage du moteur, il faudra évacuer l'appareil. Donc mon FI sortira et avancera son siège pour le laisser sortir, et moi je descendrai quand tout le monde sera dehors (comme tout bon commandant de bord qui se respecte).
Le FI rajoute qu'il faudra évacuer vers l'arrière de l'avion. Ensuite que je pense à dire au passager avant le départ, que si ils se sentent pas bien, il faut qu'ils le disent tout de suite, puisqu'en général ça ne s'améliore pas. Vérifiez aussi qu'ils sont bien attachés et qu'ils aient bien un casque, c'est mieux pour s'entendre ^^

On met donc en route, on roule pour l'aire d'attente, checks moteur, alignement et décollage.
 

Premier exercice : Virages à 45°
Déjà fait, mais avec les kilos en plus de cet avion, ce n'est pas un mal de le revoir !


Puis virage à 60°, en s'assurant que le passager va bien !


Deuxième exercice : Virages engagés.
Simple ! Quand on sent l'appareil plonger d'une aile lors d'un virage à forte inclinaison, on réduit la puissance, aile à plat, légère ressource et on remet du gaz pour retrouver son régime de croisière.

Troisième exercice : Virages engagés ... sauf que !
FI : Ferme tes yeux, je vais te mettre dans une position inusuelle, à toi de remettre l'avion.
Bon ok, ça peut être sympa !
FI : Commandes à droite.
Ça y est, je me crois au MCC !
Je ferme les yeux, je sent l'avion balloter de droite à gauche et d'un coup partir franchement à droite avec une sensation d'augmentation de charge ...


FI : Allé, à toi de jouer !
J'ouvre les yeux, l'avion est en virage engagé par la droite. Réduction des gaz, ailes à plat, ressource.
Et on refait la même mais en virage engagé sur la gauche.

Quatrième exercice : Retrouver le terrain !
Bon là, à priori, pas de problème ! 
FI : Alors non, sans GPS ! 
Bon c'est pas grave je vais prendre le VOR de Pithiviers en référence en me mettant sur le bon radial !
FI : Non plus, tu n'as plus d'instrument de bord !
Ok ... je regarde ma montre ... 14h20 ... ah bah super les contrôleurs d’Étampes sont revenus !!! 
Moi : Ah bah je vais demander un QDM !
FI : Non plus, trop facile ! 
Alors là .... je regarde sous moi ... des champs ... des villages .... des éoliennes ... je sors ma carte 1/500000 .... je ne risque pas de me retrouver ! Il y a que ça dans le coin ! 
Au bout de 5 min, voyant ma détresse ... il m'autorise à utiliser le VOR. 
Ouf !! 


Quelques minutes plus tard, terrain en vue !



Cinquième exercice : Problème moteur, régime limité à 1300 Tr/min
Original ! Je prend la vitesse de finesse max ...
Alors est-ce que je peux maintenir le palier avec si peu de puissance ? A priori non, je descend à 300'/min.
FI : Alors tu fais quoi ? Peux tu rejoindre le terrain ou non ?
Dans ma tête je me met à calculer le taux de descente avec mon altitude restante ... Je vois super bien le terrain ... Je pense que je peux le rejoindre.
Mais non, trop risqué me dit mon FI, et il a raison ! Si je tente de le rejoindre, je risquerai d'arriver trop bas. Vaut mieux faire une IVV et se poser sans risque dans un champs.
Je cherche donc un champs, un sur ma droite. Je commence à descendre, à préparer mon approche ....
Et là ... "Au secours ! j'ai peur !! ahhh"
Le passager .... On ne peut pas dire qu'il joue mal son rôle ! 


Courte finale, remise des gaz.
On repart ensuite dans le sud du terrain pour récupérer l'altitude d'entrée à la verticale (2000'NH)

Moi : Étampes Tour, rebonjour, Mike Alpha, en retour de local sud est à 2 min de la verticale 2000'NH.
TWR : Mike Alpha, Étampes tour, ...... 
Communication brouillée par le passager qui a décidé de pousser la chansonnette !
Et oui ! Les passagers ne savent pas à quel point une communication radio est importante !


Passage verticale, intégration en vent arrière main gauche.
FI : Tu va me faire une arrivée opérationnelle.
Moi : Hein ?
FI : Tu va prendre ta vitesse d'approche et sortir les volets quand tu sera en finale.
Ah tiens ça me rappelle mon vol sur Châteaudun, quand un TBM700 me poussait ^^,

Le vent a forcit ... il est moyenné à 15kt maintenant.


Touché ... manque toujours un peu de manche dans le vent ... remise des gaz pour un tour de piste standard.
TWR : Mike Alpha, autorisé au touché 06 dure, vent Nord 20 à 30kt.
Oula !! 30 kt !!
Moi : Euh ... 30kt ça ne me plait pas trop là ... tu peux me suivre aux commandes au cas où ?
Finale assez sportive mais touché pas cassé, remise des gaz pour un dernier tour.

FI : On va prendre la piste en herbe pour le prochain comme ça tu te sentira plus à l'aise. Et tu mettra que 10° de volets pour moins ressentir le vent.
Bonne idée !
Finale sur la piste en herbe, effectivement l'avion ballote moins.


Posé pas cassé !!

1h06 pour ce vol.  Total de la journée 1h54 ... Pas assez long mais je suis lessivé donc ça suffira, je referai un dernier vol un autre jour !


PPL 29 - Révision maniabilité

HDV DC 22h37 / CDB 18h42 -- Total 41h19

Bon, objectif de ce jour, pouvoir faire les 3,4h restants pour être dans les clous pour l'inscription à l'examen !
Pour m'aider à accomplir cette objectif, 2 vols sont prévus.
Le premier sur C152 (RI) avec mon FI habituel pour réviser l'examen PPL(A). Et le second sur le C172R (MA), avec un FI breveté CPL IR ME QT737 ! (voir ce que ça veut dire ici)

Donc le premier vol, sur le C152 F-GHRI, sera à base de manœuvres d'urgences, des exercices de pannes et plus si affinité !

On met donc en route et on roule pour la piste 06. La visibilité est moyenne (entre 5 et 8km), le plafond pas très haut (1700' NH) et le vent est plein travers 10/15kt.
On décolle 06, virage droite pour partir en secteur sud est.

Première exercice : Panne moteur.
Recherche de champs, un sur ma gauche qui est pas mal, je me présente en final, manque un peu de vitesse pour l'atteindre, je rentre un cran de volet. Courte finale, remise des gaz.
 

Deuxième exercice : Panne au décollage, qui vient à la suite de la remise des gaz.
Assiette à piquer et je me reprépare pour me poser sur le même champs. Remise des gaz.

Troisième exercice : On remonte à la limite du plafond, puis on débute les exercices de virage à 45°.
A gauche, puis à droite. En assurant bien la sécurité avant chaque virage.

Quatrième exercice : Virage à 45° en descente.
La même que le précédent exercice, seul différence : on descend, donc on accélère, donc faut gérer la vitesse pour ne pas dépasser la vitesse limite.

Une question au passage : Avec une météo comme celle là, puis je rentrer en classe d'espace E ?
Réponse : Oui, à condition que je maintienne 300' d'espacement avec les nuages, ce qui m'obligerait à descendre à 1400' NH (1000' Sol).
Et une autre question qui vient se rajouter : Et est ce que j'ai le droit de voler à cette altitude ?
Réponse : Oui, puisque je ne survole pas d'agglomération.

Satisfait de mes réponses, mon FI me dit de rejoindre le VOR de Pithiviers.
Réglage de la fréquence puis de l'OBS. Et c'est parti. Le VOR à l'air proche, l'aiguille qui m'indique la position du VOR est très sensible.


FI : Ramène moi au terrain.
Ok, prise de la radiale 331° du VOR et puisque la météo est pas tiptop, une petite demande de QDM à la tour d’Étampes.


Cinquième exercice : Verticale terrain, 2000'NH, PTE !
Le vent vient du nord, donc je dois m'attendre à ce qu'il me pousse en étape de base. Cette fois-ci, je ne peux pas enrouler pour rattraper directe la finale comme lors de mon dernier vol (ici).
Je m'éloigne donc un peu plus.
Le vent est fort, j'overshoot l'axe de piste lors de mon dernier virage. Final, je suis légèrement haut et un peu rapide. Pas grave je sors pleins volets, ça me freinera.
Touché mais faudrait plus de manche dans le vent. Remise des gaz.

Sixième exercice : PTU (Prise de terrain en U) sur la piste en herbe pour ne pas gêner un Rallye en tour de piste standard.
Je sers ma vent arrière pour passer devant le Rallye. Je passe de vent arrière à finale dans le même virage.
Encore trop haut, j'overshoot exprès l'axe pour parcourir plus de chemin avant d'atteindre le seuil.

 
Verticale seuil, encore un peu trop haut, je remet les gaz. Ce n'était pas idéal pour faire une PTU avec ce trafic gênant.
Donc on repart pour une autre PTU, et cette fois sans le Rallye et sur la piste en dure.
Je passe en final, encore trop haut, j'overshoot l'axe pour rallonger encore mon trajet. Ça ne sera pas suffisant, mon FI m'apprend alors à déraper.
Manche à gauche, pied à fond à droite. L'avion se crabe et ralenti grâce à la trainée occasionnée.


Touché, toujours un manque de manche dans le vent. Remise des gaz.
Encore une PTU. Cette fois j'arrive à la bonne hauteur en finale. Touché, remise des gaz.

Septième et dernier exercice : Circuit basse hauteur.
Ce coup là, j'arrive en final un peu loin et un peu bas. Je réduis la pente d'approche pour arriver pile sur le seuil.


Posé final !

Ce vol parait long ! Mais il n'aura duré que 48 min ! .... Plutôt mal barré pour atteindre les 3,4h ...

Bon allé, faut préparer le C172 pour le vol qui va commencer dans quelques minutes !

jeudi 22 novembre 2012

PPL 28 - Circuits BH et PTE

HDV DC 21h49 / CDB 18h42 -- Total 40h31

Décidément le brouillard aime le mois de novembre !
Midi, 1h avant le vol ... l'ATIS d’Étampes annonce une visibilité de 300m.

En regardant les TAF de Bricy et d'Orly, vers 13h UTC (14h locale), le brouillard devrait se lever assez rapidement.
Je décide donc de partir quand même au club.
Plus j'avance sur la route et plus je vois le ciel bleu à travers les nuages ! Ça sent bon !

13h au club ... le début de mon créneau ... Visi 10km avec un plafond BKN 400' ... Bon bah je vais attendre que ça continue à se lever !
En attendant je peux faire tranquillement ma prévol.


Je sors ensuite l'avion et je place la caméra, histoire d'être ready to go à la seconde où la météo serait plus favorable !



14h ... BKN005 ... le temps s'améliore mais pas assez vite ! Il me reste 1h de créneau !
14h15 ... BKN006 ... FI : On peut partir si tu veux mais on ne pourra faire que des basses hauteurs, à toi de voir !
Bon, à bien y réfléchir, des circuits basses hauteurs (300' sol) je n'en ai pas fait des masses. Et je ne compte pas repartir d'ici sans avoir volé ! Donc ok !

On roule donc pour la piste 24 dure.


Et je m'aligne.


A partir de là, tout va aller très vite !
On décolle et à peine arriver au 200' sol, virage droite pour récupérer la vent arrière. Heureusement, pour le moment, nous sommes seuls dans le circuit.
Passage du travers seuil de piste, hop passage en base en sortant tout les volets pour casser ma vitesse.
Dernier virage, j'ai l'impression d'être rapide ... pourtant j'affiche 60kt ... finale, j'ai encore plus l'impression d'être rapide et le vent de travers n'aide en rien. Je n'aime pas ça !
Arrondi un poil trop haut, l'avertisseur de décrochage sonne ... mais ça ne touche pas ... touché pas trop doux, remise des gaz et c'est reparti !

3 tours basses hauteurs plus tard ... FI : Bon allé on va faire des encadrements, avec 1200' (NH), va pas falloir traîner !
Virage gauche, on arrive à la base des nuages à 800' sol, soit 800' en dessous de la hauteur normal pour faire une PTE.

 
La tour nous autorise à la procédure ... coupure des gaz et je plonge ... enfin pas trop vu à quelle hauteur je suis !
A peine dépassé la verticale piste, j'enroule la piste ... ça va encore plus vite qu'un circuit basse hauteur !
J'arrive base main droite, 10° de volet, dernier virage ...


Je sent que je vais manquer un poil de vitesse ... volets 0° ... courte finale 70kt, pleins volets ... 55kt touché pas cassé ouf !
Et c'est reparti pleins gaz !
D'autres avions se rajoutent à la séquence de la tour. Verticale ... FI : Fais moi un 360° par la droite à 45°.
Je me met en virage droite serré ... ça non plus je n'aime pas mais bon ....


Je frôle les nuages ... d'ailleurs mon aile gauche est dedans !
Ok, on est revenu au cap 030, je remet mes ailes à plat, on revient très vite sur la verticale et dans la foulée la tour nous autorise à la procédure, cette fois je suis n°2 derrière un C172 (BN) en finale pour un touché.

Dernier virage ... "Bravo Novembre j'ai raté mon atterrissage j'ai fait un complet"
Tour : Roméo India, remettez les gaz, un avion sur la piste.


Ce n'est pas grave on repart direction la verticale pour une dernier encadrement.

Temps de vol, block à block, 36 min, ce fût court mais très intense !!
Sans compter le roulage, j'ai dû voler 25 min, 4 tours de piste basse hauteur et 4 PTE ! C'est ce qui s'appelle ne pas chômer !




Prochain vol : Demain, en Transall ! Bon ce ne sera pas moi au commande mais chouette quand même !! En espérant que le brouillard ne soit pas présent ! ---- Annulé ----

04 Décembre 2012 : Révision PPL(A)

mardi 20 novembre 2012

PPL 27 - Lâché sur C172

HDV DC 21h13 / CDB 18h42 -- Total 39h55

Initialement, il était prévu que je fasse une séance de tours de piste en solo pour arrondir à 20h le temps de vol en tant que commandant de bord.
Mais ! Oui j'ai soulevé un lièvre !
Au départ je pensais arriver à l'examen pratique avec 20h de solo, et 23h de double (donc 43h totale) ... et finaliser les 45h TOT / 25h DC avec l'examen ... 
Malheureusement la réglementation impose d'avoir les 25h de double commande lors de l'inscription de l'examen !

Donc il ne me reste que les heures de double à faire ! 

Vu que je ne compte pas faire 5h de vol exclusivement pour réviser l'examen, le vol d’aujourd’hui aura pour objectif d'être lâché sur un autre aéronef du club, le Cessna 172R Skyhawk !

  

Ce week-end, j'ai pris le temps d'épluché le manuel de vol et les checklists, il faut que je sois efficace pour éviter de perdre du temps !  

Ce matin, le brouillard est encore au rendez-vous, obligé d'annuler mon vol. Heureusement j'avais réservé un autre créneau dans l'après-midi !
11h, le brouillard se lève, je saute dans ma voiture. Plus vite je serais au club, plus vite je serais en l'air et plus de temps je pourrais voler.

Arrivé au club, le bleu du ciel est très présent mais les nuages restant sont encore bas. Ça me laisse le temps pour faire ma prévol tranquillement. 



Puis on sort l'avion, on s'installe.


Il n'y a pas à dire ! C'est confortable un C172 !


Le plafond se lève doucement mais sûrement, personne n'est en l'air à Étampes. On roule pour l'essence histoire d'être tranquille au retour. 


On se rend ensuite à l'aire d'attente pour faire les checks moteur puis on s'envole pour des tours de piste.


Rotation, le poids de l'avion se ressent, on est loin des 700kg du C152 !
Le plafond est à 600' sol, mon FI me dit de poursuivre ma montée pour passer on top (au dessus des nuages). 
1000', la hauteur du circuit, je suis pile poil au dessus de la couche, c'est magnifique, il fait un temps superbe ! Je regrette de ne pas avoir installé mon iPhone au dessus du tableau de bord comme d'habitude !
Je tourne la tête pour voir où j'en suis dans la branche vent arrière et .... j'aperçois à peine le terrain. 
110kt, 10° de volet, j'arrive à l'endroit où je dois virer en base, une belle trouée dans les nuages ... ça tombe bien !! 
Finale, 60kt, pleins volets, j'arrondis doucement ... je ne vois plus la piste devant moi. Décidément le tableau de bord est vraiment placé trop haut par rapport aux yeux ce n'est pas top. 
Kiss landing ! 
FI : Voilà ! Je veux que tu me fasses les autres comme celui là ! 

C'est reparti pour un tour, puis 2 et enfin 3. 
Les tours de piste ont l'air d'avoir convenu à mon FI, il m'annonce qu'on va quitter le circuit pour faire un peu de local. 
Virage gauche cap 120, en montée vers 2000' NH pour repasser au dessus de la couche.

Stable 2000'NH ... FI : bon allé une panne moteur ! ... et il réduit tout.
Alors prise de vitesse de plané, 70kt puis recherche de champs posable ... un dans mes 11h qui est pas mal ... virage gauche pour perdre mon altitude, puis droite pour m'axer sur le champs. Volets 10°
Des lignes électriques se dessinent avant mon champs et je sent que ma vitesse va risquer de manquer ... Volets 0°, reprise de 10kt, je passe facilement au dessus des lignes.
200' sol, plein volets pour casser ma vitesse à 55kt.
FI : C'est bon remise des gaz !

On remonte à 2000'NH ... FI : Emmène moi sur le VOR de Pithiviers.
D'accord, alors le NOTAM du VOR de remplacement est retiré, donc l'ancienne fréquence 116.5 est de nouveau en vigueur .... Je le règle sur le VOR, cap 180° à prendre ! Et tant qu'à profiter de ce bel avion, je règle aussi le GPS sur le VOR et, soyons fou, mettons le pilote auto ! Que du bonheur cet avion !

Arrivé à proximité du VOR, mon FI me demande de le ramener sur le terrain d’Étampes.
Hop, carte VAC, cap 331° à suivre à partir du VOR, virage droite ! Rien de plus simple !

Verticale, intégration pour la vent arrière 24, toujours seul dans le circuit. Je me pose comme une fleur avant de retourner au parking.

Après seulement 54 min de vol sur ce C172R et un total de 3h42 sur C172, je suis lâché sur Cessna 172 avec avionique classique (sans Garmin 1000).
Cela me fait 2 avions du club en plus disponible pour voler seul (pour l'instant), le C172R et le C172S (F-GTJC 180ch).



Prochain vol : 22/11/2012 Révision du test !

dimanche 4 novembre 2012

TDOAL - En attendant un vrai

Aujourd'hui, essais du Carenado King Air 200 sur Flight Simulator X.

Vu mes qualifs ... encore inexistantes à ce jour ... j'utilise FSX pour rêver de l'avenir.
Des photos de cette excellente réalisation !